Sélectionner une page

Depuis notre premier séjour à Santa Cruz (en 2002), le nombre des sans-abris n’a cessé d’augmenter. Le coût des loyers qui explosent suite à la proximité avec la Silicon Valley, le climat clément et les autorités locales assez conciliantes, mais démunies en termes de moyens d’action sont les raisons avancées par les personnes avec qui nous échangeons sur le sujet.

Sans sécurité sociale, la précarité peut rapidement s’installer.

C’est dur de voir cette misère dans les rues.

Apparemment le problème des sans-abris est de plus en plus criant dans tout le pays